Récit de mon accouchement à domicile – Vauvert

Tout a commencé le 28 Janvier à 1h30, à 41sa+1, après une journée de stress à cause du rendez-vous de contrôle pour jour du terme au CHU. Un rendez-vous que je n’attendais absolument pas et qui m’a stressée au plus haut point. Car ce rdv était un peu mon épée de Damoclès. Soit il se passait bien et je pouvais rentrer à la maison pour mon accouchement à la domicile, soit il était le couperet qui annonce la fin de mon rêve de l’aad pour finir par un accouchement à l’hôpital. Finalement le rdv se passe super bien et je me retrouve avec une rallonge de 3 jours !!

C’est enfin plus sereine que je termine ma journée avec l’arrivée de ma cousine. On profite d’une bonne soirée en famille avec ma mère et ma soeur. C’est trop cool !! 00h je me mets dans un bon bain histoire de faire monter encore plus l’ocytocine et espérer déclencher seule un semblant de travail ^^

1h30 je sors de mon bain et je m’installe au lit, ma Poupy me rejoint et commence à me faire un super gros câlin que j’apprécie énormément. Je commence à sentir des trucs bizarres dans mon ventre !! Est ce que ce serait enfin des contractions ?? Je sens que je n’arriverais pas à m’endormir alors je vais m’installer dans le salon et je commence à bouger au rythme des contractions tranquillement sans stress car je sais enfin qu’on y est, c’est le jour J !!

Remplissage de la Piscine d’accouchement

À 4h les contractions commencent à s’intensifier. Je réveille ma soeur pour lui demander de remplir la piscine. J’ai envie de m’installer et de me mettre enfin dans ma bulle. 5h30 je rentre enfin dans l’eau et je préviens Séverine que les contractions sont environs toutes les 5-6 mins. Je commence à me mettre sous hypnose et là je déconnecte totalement de la réalité. Je m’enferme dans ma tête et je n’ai absolument plus aucune conscience de ce qui m’entoure, ni du temps qui passe. Ma mère commence un marathon de casseroles et de bouilloires pour maintenir non stop la piscine à bonne température. La pauvre elle en aura fait des KM avec sa casserole ^^ alors que ma soeur aura passé tout son temps à m’arroser avec un verre pour que je n’ai pas froid ou me réchauffer la bouillotte pour me maintenir les épaules au chaud.

Grâce à elles, je me sens tellement bien dans l’eau, avec mon peigne à la main, à attendre en me berçant que la prochaine contraction arrive. 6h40 Je suis bien totalement détendue et je m’endors même entre les contractions. tout va très bien.

Début du reportage photo accouchement

7h05 Séverine ma collègue photographe, arrive. 7h20 mes contractions m’intriguent. Elles sont trop irrégulières. Je demande à ma soeur de faire un petit message à Laure pour savoir si c’est normal (je ne m’en souvenais même pas c’est ma soeur qui a noté cette information) ma soeur lui à donc écrit : « Hello Laure, Sabrina est très détendue. Elle gère très bien, mais « on pourrait faire un petit message à Laure » » (Mdr j’adore le message il est trop chelou) 7h35 Les contractions évoluent, je ne les ai plus dans les fesses mais dans le ventre.

7h50 C’est de plus en plus douloureux, je suis de moins en moins patiente, je suis de plus en plus bruyante, je grimace. Je sors de l’eau je vais au toilette et je reste un peu sur le canapé, je bouge, je me couche avec mon chat sur le tapis au sol. 8h50 je m’agace un peu « putain mais pourquoi ça vient pas plus !! » 

L’hypnose pour gérer les contractions

8h55 je retourne dans la piscine, je décide que je ne veux plus avoir mal alors je me remets sous hypnose. Je souffle, la douleur je la contrôle, je me transforme en petit bonhomme qui saute, j’écrase la contraction et je l’éloigne. Ça fonctionne, je n’ai plus mal et je souris !!

Entre 2 contractions je m’adresse à ma soeur en rigolant : « je suis une ouf, j’arrive à gérer de fou, je vois le mec sauter sur les flammes, ça y est je suis dans le jaune » c’est à partir de ce moment là, sous hypnose, que je me mettais à sourire directement à chaque contraction. Et j’ai continué comme ça pendant des heures apparement. 

L’arrivée de ma Sage Femme AAD

(tous les horaires que je vais citer à partir de maintenant c’est grâce aux écrits de Laure qui note tout ^^ ) Entre 2 contractions j’entend Laure qui arrive, Ha tient elle a été appelée. Pourtant je ne me souviens pas qu’on l’ait appelé. Pour le moment je me sens bien je n’ai pas l’impression d’avoir besoin d’aide. Il est 9h15 je suis très calme malgré les contractions d’une bonne intensité toutes les 5 min. Elle me demande si je veux sortir pour m’examiner, je refuse. Je sens que ce n’est pas le moment, que le travail est bien là mais pour moi c’est juste le début et je suis trop bien dans ma bulle pour en sortir. 9h45 Laure écoute le coeur, tout va bien, bébé a le dos à gauche.

Il est 10h15 quand j’accepte enfin de sortir de l’eau pour un examen car les contractions s’espacent. 10h30-10h50 Elle me pose le monito, bébé a le dos à droite et va très bien. 11h20 Laure m’examine, je suis à 7cm avec la poche des eaux encore en place. Mais hors de l’eau j’ai l’impression que je gère moins ma douleur. 11h20 je mange quelques dattes et à 11h50 je demande à retourner dans l’eau pour me remettre dans ma bulle.

Les contractions s’intensifient. Je change de position dans l’eau, je m’installe à 4 pattes. J’ai froid je demande à ma soeur de me mettre une serviette chaude sur les épaules. Je me souviens que quelqu’un a fermé le volet, j’ai été déçue car j’aimais bien avoir la lumière du jour qui caressait mon visage. Mais j’étais tellement dans ma bulle que je n’ai pas été capable de demander à ce qu’on le laisse ouvert. Puis j’ai une sensation bizarre. J’ai l’impression que ça pousse. J’ai une douleur intense que je n’arrive pas à gérer. J’ai loupé une contraction, je me rend compte que je suis sortie de ma bulle d’hypnose. Il est 12h00 j’appelle Laure, j’ai mal putain, je ne sais plus quoi faire, petit moment de panique. Laure m’attrape les mains me rassure avec ses mots et là je reprends le contrôle !! Pk J’ai appelé Laure ?! Je me rappelle de Molly qui était une guerrière, elle avait une force de dingue, elle a géré toute seule. Elle n’a eu besoin de personne et je réalise que j’ai beau appeler Laure elle ne va rien pouvoir faire pour moi. C’est à moi de gérer, de contrôler, je tente de me remettre sous hypnose mais MERDE. Je sens un truc qui pousse, une douleur intense et puissante. J’ai l’impression qu’il est là, il va sortir !!!

Quoi, déjà, mais non je ne suis pas prête !! Je prends peur et j’ai un mouvement de crispation, de recul et j’ai tout bloqué, merde je crois que je l’ai fait remonter. Qu’est ce qu’il se passe, c’est trop bizarre je me concentre à nouveau et me remets sous hypnose, car sous hypnose j’arrive vraiment bien à gérer et ça me rassure de contrôler mes contractions. Mais petit à petit je sens que les contractions s’espacent je n’en ai quasiment plus. Je sors de mon hypnose, je sors de ma bulle et je reprends connexion avec mon salon vide. Je réalise qu’elles sont toutes à la cuisine en train de manger, Camille est là je ne l’ai même pas entendu arriver, Elle discute toutes ensembles du fait que mes contractions sont totalement anarchiques. Elles ne savent pas trop si ça va être encore long ou pas. Pendant ce temps là moi je réfléchis. Qu’est ce qu’il se passe ?! Dans ma tête je me refais les différents accouchements auxquels j’ai assisté. Je repense à Stéphanie qui a eu un accouchement sur plusieurs jours. J’ai essayé de réfléchir à ce qui a bien pu la débloquer. Mais je ne trouve aucune réponse.

Examen du col et évaluation de la dilatation

13h30 Je sors de l’eau, Laure m’examine je suis à 8, 2h et seulement 1cm ( elle ne m’a jamais dit à combien j’étais de tout mon accouchement et je ne lui ai jamais demandé. Car je savais qu’il ne valait mieux pas savoir et je me suis toujours demandée si en vrai elles donnaient la vrai dilatation ou non ;p). Camille tente d’écouter le coeur mais n’y arrive pas, je la regarde étonnée mais au fond de moi je sais que tout va bien. Elle change l’appareil et c’est bon tout va bien ça fonctionne. 13h45 les filles me proposent de changer d’ambiance et me demandent si je veux aller dans ma chambre. Je refuse je n’ai pas du tout envie d’aller m’enfermer dans ma petite chambre sombre et je n’ai pas envie de me retrouver seule là bas. Puis je repense à l’accouchement de Laetitia, qui ce jour là est même sortie promener, elle qui a beaucoup bougé, changé de pièce. Finalement elle a accouché alors qu’elle venait de sortie de la salle de bain et qu’elle était en train de marcher. Alors je réfléchis et je me dis que je pourrais descendre au studio en espérant que descendre les escalier fasse accélérer le travail et qu’en arrivant en bas Pouf bébé sorte.

Phase de latence et Phase de désespérance

Mais c’était plus efficace dans ma tête qu’en vrai mdr 14h15 j’arrive en bas et je romps un feuillet de la poche des eaux (je ne m’en suis même pas rendu compte c’était écrit dans les notes de Laure alors je le note dans le récit ^^), 14h07 pose du monito

Les filles me laissent finalement seule en bas en me disant qu’il faut que je me connecte à mon bébé et que j’écoute mon corps. Finalement je m’endors, je suis en phase de latence. 15h10 examen je suis à 9 avec la poche des eaux qui est bombée +++. Les filles me laissent à nouveau seule et c’est à ce moment là que je me transforme en Lionne et que mon instinct animal prend le dessus. Je bouge dans le studio comme s’il fallait que je le fasse descendre. Je suis debout, je prends un plaid que je mets au sol. Je me mets à 4 pattes, accroupie, je me couche sur le côté avec une jambe relevée sur le canapé j’ai l’impression que ça ne fonctionne pas. Je remonte sur le canapé j’ai froid je récupère les plaids et je me mets dedans. J’en ai marre à chaque fois que je bouge ou que j’ai une contraction, je sens un liquide qui sort, je suis persuadée que j’arrête pas de me faire pipi dessus. Dans ma tête je n’arrête pas de me dire j’en ai marre, il descend pas ça m’énerve. Si les filles rentrent je leur dis que je veux partir à l’hôpital, que je n’y arriverais pas, que je veux en finir !!! ( je n’avais même pas réalisé qu’en fait ça y est j’étais en phase de désespérance et que bientôt bébé serait là ) Puis les contractions deviennent plus puissantes, j’ai mal, j’en ai marre, je tente de pousser je me fais encore pipi dessus à chaque poussé, je me dis merde j’espère que l’alaise est bien mise sinon j’arrête pas de pisser dans le lit de ma cousine mdr. Mais merde j’en ai marre quand est ce qu’elles reviennent que je parte à ce Putain d’hôpital (le Putain a été un mot très présent dans ma bouche à partir de ce moment là) !! Et là Oh Putain une douleur intense ça y est il passe !!! Il descend je le sens dans mon bassin je suis en position allongé sur le côté avec la jambe en l’air !! Oh putain je suis coincée je ne peux plus bouger. Oh putain je ne suis vraiment pas dans une bonne position j’ai mal !! Je brasse l’air avec ma jambe, je ne m’arrête plus de la remuer, avec un peu de chance en bougeant ma jambe ça va le faire descendre !! Putain que ça fait mal !!!

Rupture de la poche des eaux

15h42 (c’est grâce aux écrits de Laure que je réalise que j’ai passé seulement 30min de galère mais perso j’ai eu l’impression d’avoir vécu 2h seule en bas !!) Les filles rentrent au studio et putain que j’ai mal. Je dis à Laure que je n’arrête pas de me faire pipi dessus et que tout doit être trempé. Mais elle m’explique que non je ne fais pas pipi que c’est le 1er feuillet qui a déjà rompu et que c’est du liquide qui sort. Que mon bébé est là que c’est bien et qu’il faut que je continue comme ça !! Putain que j’ai mal je pousse !! Et OH Rupture de la poche des eaux. Mais Oh la la qu’elle sensation trop étrange !! Comme si j’avais un ballon de baudruche entre les jambes qui explose, mais vraiment c’était exactement cette sensation étrange d’une explosion. PAF la poche. J’ai eu l’impression de mettre de l’eau partout mdr.

15h45 Elle me demande si je veux que les filles descendent. Oh putain j’en déduis que ça y est c’est le moment et que ouiiiii bien sûr je veux que tout le monde soit là !!! 

Les contractions sont bien présentes. Je n’arrive plus à ma mettre dans ma bulle. Laure me soutient la jambe, je pousse, putain je douille, je sens qu’il s’engage car j’ai une putain de douleur qui me surprend. J’ai l’impression d’avoir un obus entre les jambes, j’ai trop mal, je pousse encore et encore, j’en ai marre putain, putain, je pousse fort, très fort, PUTAIN ….. il passe !!!

La naissance

16h20 Camille me dit : « c’est bien, il est là. Sa tête sort tu peux la toucher !!! » Mais putain c’est juste le haut de son crâne, il n’est pas là putain, j’en ai marreeee !!! Je pousseeeeee ça y la tête sort woooooo cette sensation de dingue O_O allez on continue ça pousse encore, j’ai trop mal !! Non mais il ne peut pas rester coincer là !! non mais putaiiiiiiinnnnn je pousse une dernière fois et ça y est 16h24 il sort comme un missile et j’ai l’impression qu’il est parti à l’autre bout du canapé !! Laure me dit ouiiii il est là, attrape ton bébé !! Et moi qui répond : « mais je peux pas il est parti !!!! » Mdr elle me le rapproche un peu et finalement je l’attrape et là…. WOUAW Quel soulagement et quelle sensation de dingue !! Oh putain je l’ai fait, j’ai réussi !! Il est enfin là, Mon bébé, mon amour, bon aie j’ai quand même l’entre jambe en feu !! Camille le couvre avec une serviette, je le stimule, le caresse et il pleure directement. Je me sens tellement bien à ce moment précis !!! Je suis soulagée et je me détend enfin. Laure me demande si elles peuvent me donner l’ocytocine car c’était quand même bien long et éprouvant. Du coup elles préfèrent m’aider pour la délivrance du placenta. Camille me pique et je découvre enfin mon bébé !!!

Peau à peau et allaitement

Il est trop beau, il est tout propre, il a ni sang, ni vernix. On voit bien que c’est un bébé né bien à terme ^^ Dans le studio tout le monde pleure !! Ma mère, ma soeur et ma cousine sont là et je crois qu’elles ont vécu un moment de dingue. On lui met son petit bonnet et je l’enlace fortement, je le rassure dans mes bras et en même temps c’est tellement du bonheur de l’avoir enfin dans mes bras !!! Laure travaille mon placenta, elle l’aide tranquillement à descendre. 16h54 et Camille m’aide à mettre Loëvan au sein, il le prend de suite sans hésiter. C’est trop mignon et ça va je n’ai pas mal, ça chatouille et il fait un petit bruit qui claque,(Bon aujourd’hui ce petit claquement n’est pas du tout mignon c’était déjà à ce moment là le signe d’un problème avec sa langue et d’un frein trop court) 

Moi je me rends compte que j’ai la dalle et je demande à manger. On me propose de la pizza que ma cousine est allée chercher pour le midi et c’était tellement une bonne idée !!! J’ai kiffé manger ma part de pizza avec mon fils dans les bras mdr. 

Phase de délivrance, naissance du Placenta

17h03 Laure me propose de me remettre à pousser, il serait temps que mon placenta sorte et pouf rapidement il est dehors. On se rend compte qu’il est déjà bien calcifié, pas étonnant avec un gros bébé né après terme il a bien mangé inutéro ^^.

Peau à peau, coupure du cordon & examen

On continue le peau à peau. Je reprends des forces tranquillement, bébé est tellement calme, serein avec ses beaux yeux ouverts <3 18h08 le cordon a cessé de battre, il est temps de le couper et de nous donner un peu plus de liberté de mouvement. 18h14 Laure me demande si tout va bien et si elle peut examiner Loëvan. Bien sûr il est temps de savoir si mon bébé va bien. 18h21 on le dépose sur la balance et ouaw 3kg730 ah bin dit donc on a bien mangé dans le bidou ^^ quoique finalement il est super grand 53cm et plutôt fin. Il ne fait pas du tout gros bébé visuellement.

Empreinte de placenta & resserage du bassin

Camille récupère le placenta pour en faire son empreinte, histoire de garder un souvenir de celui qui a permis de te nourrir et de bien te développer. Le temps passe et je demande à Laure si on peut remonter, je n’ai pas vraiment envie de rester en bas. J’ai envie de remonter chez nous, dans notre Cocoon et j’ai surtout envie de prendre une douche. 19h05 Laure accepte mais elle me propose un resserrage du bassin pour me soulager un peu, j’accepte et c’est vraiment une sensation trop bizarre, l’impression qu’on veut me couper en deux mais ça fait vraiment du bien. 

Et voilà il est 19h15 je remonte à la maison, Loëvan monte avec sa Tati et je me mets sous une bonne douche pas trop chaude à la demande de Laure, histoire d’éviter de faire un malaise. Elle me surveille du coin de l’oeil, la porte entrouverte ^^ mais finalement tout va très bien, je n’ai pas perdu beaucoup de sang et malgré la fatigue mon corps à l’air de tenir le coup. Loëvan profite des bras de sa mamie sur le canapé il est tellement beau & calme. 

Bienvenue à toi mon petit trésor, ceci est juste le début d’une longue et belle histoire que l’on va vivre pleinement tous les 2. Je t’aime déjà plus grand que l’univers.

Photo réalisé par : séverine reynaud encore un immense merci à toi d’avoir immortalisé cette merveilleuse journée !!! Grâce à toi moi aussi j’ai des souvenirs magnifique que je vais chérir toute ma vie !!

D'autres moments de vie :

Votre photographe vous informe que le site se refait une petite beauté pour les beaux jours.
Certaines pages sont encore sous les pinceaux de l'artiste ^^
Désolé pour le dérangement mais elle reste à disposition pour répondre à vos questions par e-mail.